Petite collecte de contenu du discours fondateur de Périgueux

Prononcé par Monsieur le Président de la République

(15 février 2008)

Les parents portent de l’attention à la qualité de l’éducation de leurs enfants

Accueillir un enfant dans une famille, c’est le plus beau des cadeaux

Nous faisons confiance aux professeurs

Hisser (les enfants) vers la maturité,
... les élever progressivement vers l’âge adulte

... leur apprendre le bon usage de la liberté et de la responsabilité qui va avec

Leur inculquer surtout les savoirs fondamentaux

Apprendre avec succès au cours de leurs études, puis tout au long de la vie


Humour grinçant...

ou l'âge du capitaine...

ou encore.

Comme j'envie mon collègue Julien DAZAY... d'être si performant...

 

La publication de l'ouvrage tant attendu sur l'école maternelle me plonge dans un abîme de perplexité. Pour comprendre, je me suis livré à un petit calcul dans ma circonscription.

 

Dans ma circonscription, il y a des professeurs (250), 46% exercent en école élémentaire, 28% en école maternelle, 26% sont remplaçants, personnels de Rased, compléments de temps partiel. La répartition ne doit être très différente dans d'autres lieux.

 

On peut aisément supposer que ces ratios s'appliquent aux inspections faites chaque année. Ainsi, si l'inspecteur fait 80 inspections (et dans ce cas, il ne lui reste pas beaucoup de temps pour faire autre chose que l'administration, les réunions, les formations, etc !), il inspecterait peu ou prou 36 enseignants d'école élémentaire, 22 en école maternelle et 21 « autres » (dont peut-être 5 observés en école maternelle). Il pourrait donc chaque année observer 27 classes maternelles.

Tout d’abord, bravo pour l’article de Michel Volckcrick dans le n° 106 du bulletin sur le rapport du HCE. Et maintenant, deux questions.
1° - Sur le nouveau temps scolaire : on va récupérer deux heures le samedi que les enseignants consacreront aux élèves en difficulté. Mais quand ?

Fera-t-on revenir dans une école quasi vide lesdits élèves ? Eux qui ont déjà des difficultés entraînant souvent des rejets de l’Ecole, on va les y ramener seuls ? Ils vont le prendre bien ? Ridicule ! En outre, avec quels transports scolaires ? Les municipalités vont payer un taxi ?

Autre possibilité : après la classe, en semaine. (Cela ne règle pas le problème des transports !) Mais je croyais que la journée de classe française était trop chargée ? Et c’est là qu’on requerra toute l’attention d’élèves en difficulté donc plus fatigables que les autres ?

Au Sénat, fin d’année 2007 :

« La rentrée 2008, apparaît positive pour plusieurs raisons : - la diminution des heures de cours ne semble pas devoir préjudicier aux élèves si l'on s'appuie sur les comparaisons internationales ;... »

 

Voilà ce que le rapporteur spécial indique à ses collègues sénateurs à propos du projet de loi de finances 2008 de l’Education nationale.

Ne pas « préjudicier »...en s’appuyant sur les comparaisons internationales ; formidable : on va diminuer les temps de classe (il y a bien un moment où on va pouvoir faire des économies quand même, l’Etat comme les collectivités locales...), sans que cela fasse préjudice aux élèves...

Quelques questions méritent cependant d’être posées :

Comment réduire quelque peu les inégalités sociales par des orientations que l’école maternelle pourrait prendre pour permettre à tous les enfants de s’y épanouir et d’acquérir les connaissances, les compétences et les attitudes pour leur scolarité future ?

Un point d’histoire assorti de quelques commentaires

L’école maternelle française riche d’une longue tradition a bénéficié de l’apport des grands pédagogues, des psychologues, des médecins, des psychiatres et plus récemment des spécialistes des neurosciences. Plus près de nous encore un courant venu d’Amérique du Nord nous a révélé l’intelligence émotionnelle : le cerveau émotionnel enregistre les émotions et les retient, les garde en mémoire.

Depuis 1921 les textes d’Orientation qui se sont succédé en 1945, 1976 avec la pédagogie par objectifs ont en quelque sorte marqué un point d’orgue administratif à une pratique qui avait fait ses preuves comme si la loi consacrait les faits. Et chaque fois, le texte corrigeait quelque peu des excès dans un domaine ou encore l’usure d’une pratique devenue trop rituelle et dénuée de sens.

Strony internetowe

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Fields cannot be empty