Prendre d'abord tous les I.E.N.

Avec une mine bien fatiguée

 

Prendre ensuite

Une salle de l'I.A.bien banale

Un thème bien rebattu

Pour les I.E.N.

 

Informer ensuite de la date

Quelques jours seulement

Ou la veille du conseil

Par fax ou par courriel

L'esclavage , enseigne-t-on, fut aboli en 1848. Il fallut un certain temps pour que cela soit... Ne concernait-il pas des populations de « sauvages », probablement dépourvus d'âme selon les indicateurs en vogue à l'époque ? En d'autres temps, régna le servage, manière civilisée d'organiser la société des personnes comme il faut : chrétiennes en général, il était délicat de leur appliquer ces mêmes indicateurs mais, au fond, ce qui pilotait demeurait la performance (économique cela va de soi : gestion du tableau de bord seigneurial).

 

Nous ne sommes plus au bon vieux temps des rois (dont on taxe certains d'avoir été feinéants, d'autres d'avoir gaspillé l'impôt) où l'on embastillait ou bannissait pour peu de choses. Et cependant, les têtes couronnées du moment se sont récemment encore émues vivement – on reconnaîtra ici une expression consacrée – des atrocités commises au titre de la pratique esclavagiste ! On enseignera désormais clairement la chose aux générations futures de ce beau pays.

J'ai bien apprécié la réponse du secrétaire général du SIEN, réaction justifiée aux propos du ministre qui dénonçait « un système d'inspection basé sur la défiance ». Il est en effet intolérable d'entendre le ministre flatter les uns en stigmatisant les autres, louer un corps un jour, pour le blesser un autre. C'est une manière de gouverner un ministère bien curieuse et quelque peu désinvolte. Cependant, Darcos pose très mal un vrai problème. Car personne parmi les inspecteurs n'ignore que c'est la confiance qui fait fond de la relation d'inspection. Je ne parlerais pas de ces très rares inspecteurs aux personnalités rigides qui se fourvoient dans l'inspection. Ces personnalités se rencontrent dans tous les métiers. Il faut les éviter. J'évoquerai le « système » de l'inspection. Et c'est là que doivent être travaillées la valeur de confiance et les pratiques d'accompagnement. La confiance ne se décrète pas. Elle se cultive. En la matière, la formation est utile à

Une folie langagière souffle une haleine chargée sur l’Education Nationale. Comme un relent de langue de bois moisi. Souffrait-on d’un complexe de déficit de sérieux ? Est entrepris depuis deux décennies un « sérieux » effort de remise à niveau dans le champ scientifique (où que l'on croit tel) à grand renfort de chiffres (ils font toujours sérieux) mis en scène dans un jargon pouvant, prendre l'accent du charabia. Fleurit ainsi tout un vocabulaire digne de Trissotin en personne. Moyennant quoi les IEN se prenant au sérieux se croient investis du don de « piloter », « gérer », manier mille valeurs numériques, espérant qu’au bout des comptes, eux aussi, « pour l’amour du Grec on les embrasse »... Mais IA et Recteurs embrassent peu... Ils n’étreignent en tout cas rien du tout, si ce n’est le vent de leurs déplacements, dont les gazettes locales se font l’écho.

Des délégations de circonscription ont été ainsi reçues par des IA, tout comme au bon vieux temps des manuels d’histoire où le sultan recevait les ambassadeurs. Naïfs IEN qui croyaient « dialoguer gestionnairement »


Je veux apporter un témoignage et une illustration du côté économique des démarches que l’on entreprend désormais dans notre ministère afin de le faire entrer dans la logique “loi du marché”.

 

Dans notre département “ultramarin”, nous étions en C.A.C.I. (Conseil académique des Corps d’Inspection) réunis pour faire un point d’étape du “Projet Académique”. Ce projet articulé autour des valeurs républicaines – liberté, égalité, fraternité – sous la conduite de l’un des précédents Recteurs-DSDEN, arrive en fin de course. Pour en établir un premier bilan, l’an passé nous avions eu, pour le premier degré, une approche qualitative, faite de ces “riens” non mesurables qui changent la vie des élèves et de leurs enseignants. De l’éther dans un monde de brutes où les résultats sont seuls valables. Et nos collègues du second degré en ont eu des résultats et des chiffres et des statistiques... Taux de passages, réussites aux examens, progressions des filières, recul des sorties sans diplômes... Grandiose! Et incontournable, indiscutable d’autant que – et c’est là l’important – tout cela pouvait entrer dans des critères et des items repérés dans la cadre de la L.O.L.F. ...Vous savez, cette Loi Organique des Lois de Finances qui sert à justifier tout et en particulier des refus, des retards de paiement, des choix qui ne nous semblent pas

Strony internetowe

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Fields cannot be empty