L’exigence de vérité à propos de l’aide personnalisée

Version actualisée et complétée

 

Dans un entretien accordé à « L’enseignant », le journal du SE-UNSA Education, Sylvie Cèbe, professeure de sciences de l’éducation à l’université de Genève, déclare que son rêve a été réalisé. En décidant de mettre en place l’aide personnalisée, Sarkozy/Darcos ont « offert un plus aux enseignants ». Gloire leur soit donnée ! Selon elle, la mesure est « juste, équitable... Elle envoie un message fort à la société, elle reconnaît enfin les réelles compétences des enseignants, elle donne des arguments aux défenseurs des RASED ». A peine concède-t-elle du bout des doigts sur le clavier que les intentions du pouvoir n’étaient peut-être pas aussi nobles et qu’il manque un dispositif d’aide aux enseignants pour mettre en œuvre ce magnifique projet. Elle démolit en quelques lignes la pédagogie différenciée qui n’aurait pas « fait la preuve de son efficacité » malgré les moyens énormes, que « l’on ne compte plus », qui ont été accordés. Quel gâchis ! Enfin la solution, à laquelle aucun ministre n’avait pensé avant, a été trouvée.

Chers collègues, mais pas tout à fait...

Nous allons devoir voter pour désigner nos représentants à la CAPN...

Ici en Guyane, Yes we can!

Nous allons devoir voter pour désigner nos représentants en CAPA des IEN...

Ici en Guyane, NO, we cannot!

Ah bon ? et pourquoi donc ?


Non, non, nous sommes comme les collègues détachés dans des postes d’autres institutions ou à l’étranger ou dans les TOM ou POM...rattachés à la « 29ème base »...

Soyons tendance : quelques indicateurs propres à mesurer la performance pour payer les Inspecteurs au mérite

Sera méritant celui qui

- empilera le plus grand nombre de missions

- produira le plus de diaporamas

- visitera le plus souvent le Recteur

- instruira le plus grand nombre de fermetures

- remplira le plus de tableaux (et ceci le plus vite possible)

- rédigera le plus de rapports

- parcourra le plus grand nombre de kilomètres (gratuitement)

- pérorera le plus en divers groupes de pilotage

- affichera le plus volumineux press-book

- opinera du chef le plus fréquemment

- en un mot, celui qui fera du chiffre, sera évalué comme suffisamment lolfdingue.

Tout le pays aura eu l'occasion d'entendre le fruit de la pensée présidentielle ce 14 septembre : nous nous étions enfermés dans la religion du chiffre (NDR : celui du PIB est mauvais ! Damned !) Il nous faut nous en affranchir !

Alleluïa !

Voici poindre enfin la lumière au bout de ce long tunnel obscur et enfumé où des apprentis-pilotes nous avaient poussés à notre corps défendant. Nous allons donc enfin pouvoir reprendre nos métiers ! La langue et la réflexion dont elle procède vont présenter enfin quelque sens puisque voici venue la fin de l'obsession numérique auto- proclamée comme infaillible ! (NB : on appelle aussi cela un dogme... ou une névrose...)

Chose étrange et nouvelle en cet été qui s’achève : exception faite de la bonne blague des fausses ménagères (mais vraies militantes, voire élues) garnissant de faux chariots de fournitures scolaires officielles... mais bidon (manifestant cependant une vraie jubilation à la tâche) les industrieux nervis du Ministre n’ont rien trouvé de neuf pour donner du tonus à cette rentrée... (Trop occupés par le cafouillage médiatique face à la pandémie sans doute)


Le mauvais coup est de ce fait parti d’ailleurs : au titre de l’ouverture, un revenant nous mitonne une « taxe carbone », véritable blanc-seing pour tout s’autoriser en matière d’anti-écologie et de déresponsabilisation. Aucun doute que la mesure sera adoptée par nos députés-citoyens : ils ne vont jamais à la pompe en personne. Une fois encore, ils voteront un texte qui ne les concerne pas.

Strony internetowe

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

    Activation

    Fields cannot be empty