Ensemble ecole confiance

Plusieurs collègues nous signalent faire l’objet de « pressions plus ou moins amicales » de la part de leur hiérarchie locale en vue de faire remonter des informations sur la passation des évaluations dans les écoles.

 
Remarquons tout d’abord que ces évaluations viennent tout juste de démarrer et qu’il est vraiment trop tôt pour se faire une idée vraiment précise de la manière dont les choses se passent sur le terrain.

Prenons ensuite garde de ne pas mettre en pression des enseignants qui, pour la plupart, ne contestent pas l’intérêt de ce travail, mais souhaitent le mettre en œuvre dans un climat serein plutôt qu’en ayant l’impression d’être en permanence « sous contrôle ».

N’oublions pas que prochainement le ministère et les médias trouveront un nouveau centre d’intérêt et oublieront les évaluations, tandis que les inspecteurs resteront les pilotes de leur circonscription et continueront à travailler avec les enseignants. Les tensions que nous pourrions générer aujourd’hui ne seraient pas sans effet demain quant à notre capacité à impulser des actions en profondeur.

Au bout du compte, rappelons à nos interlocuteurs locaux, et parfois à leurs sbires zélés, que notre responsabilité n’est pas de mettre le feu sur le terrain, mais que le ministre lui-même nous a confié comme mission de promouvoir l’École de la confiance ! A nous de résister pour ne pas trahir…
Joomla Extensions