IPP r3.

Fin janvier, deux études viennent d’être publiées, l’une par l’Institut des Politiques Publiques (Ecole d’Economie de Paris et CREST), l’autre par l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (Sciences Po). Elles confirment que les retraités sont bien les grands perdants des mesures budgétaires prises en 2018 et 2019.

La justification politique de ce choix délibéré de ponctionner les retraités pour améliorer la situation des actifs répond à deux objectifs présentés comme des évidences morales : le travail qui paye et la nécessité de faire des efforts.

On pourrait partager ces objectifs s'ils ne s’adressaient pas qu’aux seules catégories sociales défavorisées mais aussi aux privilégiés, à ces premiers de cordée dont bien peu doivent leur fortune à leur travail et auxquels bizarrement aucun effort n’est demandé ! Au contraire, toutes les mesures récentes ont permis d'augmenter considérablement leur niveau de vie !  

Aux retraités qui protestent, on ose leur répondre qu'ils sont des privilégiés et qu'ils doivent être solidaires des actifs... On oublie cyniquement que cette solidarité, ils l'ont manifestée toute leur vie active en finançant les pensions des retraités et qu'ils continuent à la pratiquer quotidiennement en aidant leurs enfants et petits enfants, mais aussi bien souvent en accompagnant la vieillesse et la perte d'autonomie de leurs parents. 

On oublie également que la seule indexation des pensions sur l'inflation (qui n'est même plus respectée) induit inéluctablement un décrochage progressif du niveau de vie des retraités par rapport aux actifs, ce qui touche particulièrement les retraités les plus âgés.

Daniel Gauchon - Représentant du SIEN au Bureau National de l'UNSA Retraités

 

Les trois tableaux ci-dessous sont extraits de ces deux études qui analysent les effets cumulés sur les ménages des mesures budgétaires prises en 2018 et 2019 :
- Budget 2019 : quels effets pour les ménages (Note IPP n°37)
- Buget 2019 : du pouvoir d'achat mais du déficit (Policy Brief OFCE n°46) - Slides de présentation

IPP act2

 Les actifs sont en moyenne gagnants, quelque soit le centile de niveau de vie (+ 2,4 %de revenu disponible en moyenne).

 Les 1 % des ménages les plus aisés, quelque soit leur statut d’activité, voient leurrevenu disponible augmenter en moyenne de6,4 % du fait du remplacement de l’impôt desolidarité sur la fortune (ISF) par l’impôt surla fortune immobilière (IFI) 

Source : IPP

IPP rt2

On peut constater que pour la plupart des retraités, le bilan des mesures fiscales du gouvernement Macron est très largement négatif, à l'exception notable du dernier centile (les 1% les plus riches). Ces derniers bénéficient en effet, au même titre que les actifs les plus riches, de la baisse de la fiscalité du capital mise en place par le gouvernement en 2018.

Source : IPP

 

OFCE ret2 

 Les ménages composés exclusivement de retraités, qu’ils soient seuls ou non, verront pour plus de la moitié d’entre eux leur revenu disponible se réduire sous l’effet du quasi gel des pensions de retraites notamment. Pourles retraités vivant seuls, la perte moyenne devrait s’établir à 240 euros par an tandisque pour les couples retraités, celle-ci atteindrait 390 euros par an en moyenne.

Nota : les ménages « perdants » au budget 2019 ont pour moitié un niveau de vie inférieur à 1 440 euros par mois et par unité de consommation.

Source : OFCE

Joomla Extensions

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.