Revue 149 7Vie syndicale : rencontre du SG du SI.EN avec les inspecteurs de Strasbourg

En marge du congrès du SNPDEN qui s’est tenu à Colmar le 15 et 16 mai 2018, Patrick Roumagnac a tenu à rencontrer les collègues inspecteurs du second degré de l’académie de Strasbourg pour échanger sur l’actualité relative aux projets de transformation de la voie professionnelle et pour recueillir également les réactions et les contributions des collègues inspecteurs à la réflexion nationale sur l’évolution des missions des inspecteurs.


La réunion s’est déroulée le 16 mai 2018 de 15H à 18H 30 au lycée Schwilgué de Sélestat avec la participation de plusieurs collègues IEN ET-EG de l’académie de Strasbourg. Parmi les questions abordées et pour lesquelles des échanges constructifs ont été menés, on notera notamment ces quelques points qui préoccupent un grand nombre de collègues IEN-ET-EG.

Point 1. Quels impacts des transformations de la voie professionnelle (réformes de la voie professionnelle scolaire, de l’apprentissage et de la formation professionnelle continue) sur les missions des IEN du second degré ? Quelle est la nouvelle place des IEN-ET-EG dans le pilotage académique, dans l’accompagnement des EPLE et dans l'accompagnement et la formation des enseignants ? Quelles nouvelles modalités de pilotage « concerté » ou « partagé » des EPLE sont en cours de réflexion ?

Point 2. La nouvelle gouvernance académique et son incidence prévisionnelle sur les missions et attributions des IEN-ET-EG. La question d’un nouveau cadre de relations avec les DASEN est également évoquée.

Point 3. Rencontre SI.EN–cabinet du ministre dans le cadre des consultations sur les réformes en cours. Comment est perçue la mission des IEN-ET-EG par le ministre ? Quelles informations a-t-on sur les évolutions actuellement en cours de préparation ? Quel est le sens des enquêtes quantitatives qui sont actuellement menées dans les académies sur le travail d’évaluation et d’accompagnement des enseignants par les IEN-ET-EG ? A-t-on des informations sur un projet de statut commun IEN-ET-EG et IA-IPR ? Enfin à quoi serviront les IEN ET-EG demain, c’est-à-dire dans un futur proche ?

Point 4. Les collègues souhaitent avoir des informations sur les évolutions de carrière actuellement envisagées notamment en termes de valorisation de parcours. Quel processus d’accélération de carrière des inspecteurs, à l'image de celui des autres catégories de personnels enseignants et des personnels de direction, sera envisagé en substitution au PPCR des IEN qui n’est plus évoqué aujourd’hui ? Les collègues souhaiteraient ’intégration de l’ICA dans le salaire qui permettrait une avancée notable notamment en fin de carrière.

La place de l’enseignement général

Une autre inquiétude, exprimée par les collègues de l'enseignement général, porte sur les « enseignements généraux contextualisés ». Quelles sont les intentions réelles du ministre sur la place de l'enseignement général dans la voie professionnelle ? Sur cette notion d’enseignements généraux contextualisés, certaines formulations interrogent fortement les collègues, comme le montre le texte suivant :
« Le décret du 8 novembre 2017 permet de dispenser les formations en tout ou partie à distance. Les participants à la concertation se sont félicités de cette évolution. Aussi, ne paraît-il pas nécessaire d’abaisser la limite d’heures de formation en CFA (400 heures). Si ce choix était toutefois retenu, il conviendrait de ne pas réduire le temps dédié à des enseignements généraux contextualisés dans la mesure où l’apprentissage doit rester une voie de formation initiale permettant d’acquérir un socle fondamental de connaissances et de s’adapter tout au long de la vie. » (Extrait du rapport pour le développement de l’apprentissage p.26)
 
D’autres questions ont alimenté les débats toujours centrées sur l’évolution des missions. Les contraintes liées aux nouvelles modalités d’évaluation de carrière des enseignants dans le cadre du PPCR ont notamment été évoquées.

En conclusion, les inspecteurs du second degré s’inquiètent de projets de réforme dans lesquels ils ne sont même pas cités et s’interrogent légitimement sur l’utilité et la reconnaissance de leur action. Ils s’interrogent notamment sur le positionnement des inspecteurs dans le cadre de la gouvernance académique à venir. Les échanges avec le SG du SI.EN ont permis de rassurer les collègues sur leurs missions principales qui restent centrées sur la pédagogie et sur l’accompagnement des enseignants. Chacun est persuadé qu’il est nécessaire de continuer à affirmer fortement la place des inspecteurs dans le pilotage académique.

Joomla Extensions